Récap du cours « Où est l’instructeur ? » (spot et contre-spot)

Comme le cours de mardi, celui-ci a attiré pas mal de monde : ça nous fait plaisir d’accueillir tant de monde ! D’autant que c’était le premier cours de ce genre, présenté par Sevcurtis.

Sous couvert (et sans mauvais jeu de mots) d’exercices pratiques, il s’agissait de mettre tout le monde à niveau sur deux notions basiques mais essentielles du jeu : les mécanismes de détection (spot) et de camouflage (anti-spot). Comprendre comment repérer et tirer sur un adversaire sans se faire repérer; comprendre qu’il n’y a pas de « cheat » quand un char « invisible » nous tire dessus : c’est juste un joueur qui maîtrise bien ces notions.

Les élèves, équipés de chars légers, ont donc appris à se positionner et à se camoufler afin de détecter l’adversaire, sans être détectés en retour.

boum
Un char léger détecté est, généralement, un char léger mort dans la seconde qui suit sa détection. Ici, votre serviteur vaporisé en moins de quelques secondes, par 4 ou 5 élèves, après s’être bêtement fait spot et avoir mis 1 tir (yeaaaaah), lors du dernier exercice du cours.

Les méchants ennemis quant à eux (les instructeurs et quelques élèves), équipés de chars lourds bigleux devaient avancer lentement avec pour consigne de détruire tout élève qui se faisait détecter :

  1. Soit à cause de son mauvais placement (apprendre à cacher les points de détection du char).
  2. Qui révélait sa position par un tir au mauvais moment (apprendre à ne pas tirer et à se relocaliser).
  3. Qui révélait sa position par un tir en utilisant mal la règle des 15 mètres ou du double bush, pour masquer son tir et rester invisible.

Ces exercices ont aussi été l’occasion de brièvement rappeler que le rôle d’un char léger, n’est pas forcément d’aller se battre face à face avec l’ennemi mais, dans l’ordre :

  1. De trouver l’ennemi et d’en informer l’équipe.
    Savoir où est l’ennemi, savoir comment se répartissent les différents chars adverses est essentiel en début de partie. C’est bien plus important que, pour un char léger, de réussir à mettre un tir ou deux avant de mourir.
  2. Rester en vie.
    Quand il est détecté, le léger doit immédiatement se relocaliser pour essayer de rester en vie le plus longtemps possible. Son rôle n’est pas de mourir héroïquement en échouant à tenir sa position contre les hordes d’ennemis (voir le point 1). Pour survivre, au moment d’aller chercher où est l’ennemi, il faut donc toujours aussi penser à une route de repli.
  3. Ne pas tirer.
    En début de partie, le rôle d’un léger n’est presque jamais de tirer (voir point 1) : tirer, c’est risquer de se faire repérer. Comme on l’a expliqué, on peut quand même gagner un max d’XP et faire gagner son équipe sans tirer un seul obus ou presque.
  4. Tirer.
    Quand la bataille est bien engagée, et si vous ne risquez pas de vous faire vaporiser en essayant de mettre un petit tir, tirer en léger peut servir a distraire/detrack l’ennemi et permettre à vos alliés de le détruire plus facilement.
  5. Tirer.
    En fin de game, pour finir les chars moribonds/isolés.

Nous n’avons pas pu aborder toutes les notions (contrer les légers adverses, chasser l’arty, finir les isolés, scouts actifs vs scouts passifs, faire le charognard ou le moustique, par exemple) ou pas autant dans le détail qu’on pouvait le souhaiter, mais il y aura d’autres cours sur les légers.

Tout le monde a joué le jeu au mieux de ses capacités et, on peut le dire, certains nous ont impressionnés par leur bonne connaissance de toutes ces notions.

Comme toujours, les exercices ont également encouragé la discussion entre les élèves et le travail en équipe.

Plus d’infos sur le spot et le camouflage

Pour revoir les notions abordées en cours, je vous renvoie à ceci :

Le guide du spot, sur le forum officiel francophone de WoT.

le wiki officiel de Wot, en anglais mais trèèèès complet. Plus particulièrement les points :

Une vidéo récemment publiée par Wargaming (en anglais + sous-titres en anglais) qui explique les mécaniques :

Publicités