Cours improvisé, ce matin: comment combattre le Defender/252 U ?

Avec quelques élèves que ça intéressait, on a fait le tour du nouveau premium russe de tier VIII, l’Objet 252 u (le Defender, dans sa version skinée) surtout pour qu’ils réalisent que, même si le char est effectivement bon et très blindé, il est loin d’être invulnérable comme on le dit un peu vite ici et là.

Sans entrer dans les détails (on a passé presque 1h30 à en parler et à pratiquer) :

  • La plaque frontale basse, énorme. Elle va bouncer, mais elle est pénétrable, surtout si vous parvenez à réduire son blindage effectif, en vous plaçant autrement ou en profitant d’un mouvement du char ennemi (par exemple, quand il passe sur un obstacle qui soulève son nez).
    object006b
  • Les trappes du commandant et du chargeur, sur le toit.

    command
    Ce n’est pas une énorme coupole, mais ça reste une zone de blindage non-incliné à « seulement » 150mm de blindage.
  • Dès qu’on évite de l’affronter de face, en dehors des galets (avec le bénéf du detrack) et des trappes sur le toit qui restent en partie accessibles, on peut viser entre les chenilles et la plaque de blindage espacé (à éviter coûte que coûte, celle-là) pour toucher le blindage de caisse. C’est pas évident, mais si ça passe :
    object008
  • Plus tordu, mais vachement efficace si vous arrivez à placer le tir : faire ricocher l’obus sur le bas du mantelet de canon, pour qu’il pénètre le dessus de la caisse du char, ou la trappe du pilote, très peu blindé :

    illustration_sans_titre
    48mm de blindage ? Quand il est possible, c’est un tir à tenter. Notez que, selon son orientation, l’avant de la tourelle, même en dehors du mantelet, permet d’espérer faire des ricochets vers le toit de la caisse… J’ai réussi un paquet de tirs contre le Defender de cette façon (y a eu aussi pas mal de ratés).

Ca a aussi été l’occasion de rappeler et de mettre en pratiques certaines notions intéressantes en combat :

  • Ce n’est pas forcément la meilleure idée d’attaquer un ennemi de face. Surtout quand il est top tier et très blindé.
  • Quand il a un canon aussi puissant, c’est pas bête du tout d’attendre qu’il soit en rechargement pour s’exposer et lui tirer dessus, ou pour le contourner.
  • Lié au point précédent : se souvenir que, même boosté à fond, il a un temps de rechargement relativement long, en profiter !
  • Il n’est théoriquement pas précis mais, l’ombre de Staline n’étant jamais loin, ce canon fait quand même souvent mouche. Du coup, bouger en permanence (caisse et tourelle) pour pénaliser davantage sa visée… Là aussi, c’est une bonne idée.
  • Un char seul, même blindé et armé d’un énorme patator, n’a à peu près aucune chance contre plusieurs chars qui se coordonnent : il ne peut tirer et en affronter qu’un à la fois.
  • Même chose en ce qui concerne la mobilité: exploitez le fait que c’est un lourd (même s’il a une chouette mobilité), si vous êtes obligé de l’affronter : bougez. Et pas en marche arrière (c’est plus lent qu’en marche avant).
  • Le forcer à trop s’angler réduira l’efficacité de son blindage frontal.
  • Trouver une position en hauteur permettra aussi de réduire l’efficacité de son blindage, en réduisant son inclinaison.

Une mention toute particulière au Pz IC qui est courageusement suicidairement venu affronter le taureau d’acier soviétique, à la fin du cours 😉

object009

Bref, un petit cours sur le pouce, totalement improvisé, mais on l’espère qui aura permis de rassurer les plus anxieux et qui aura permis de mettre en pratique des choses utiles en bataille contre le Defender et d’autres.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cours improvisé, ce matin: comment combattre le Defender/252 U ? »

  1. Bravo et merci pour ce résumé super intéressant qui permet à ceux dont les conditions de jeu rendent difficile la participation aux cours ( à leur grand désespoir… 😦 ) de profiter quand même de conseils très utiles. A bientôt in game j’espère.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.